Souscription publique pour équiper de vitraux les ouvertures aveugles du clocher de Palau del Vidre

chocher 2

Description du projet

http://eglise.palaudelvidre.info/

Parce que rien n’échappe à son regard, parce qu’il se rit des siècles qui passent, parce qu’aujourd’hui comme toujours il n’appartient qu’à celui qui le regarde, parce que ses cercles d’airain rythment nos journées, le clocher de notre village, au-delà du sacré, restera le cœur intangible de ce petit territoire qui est le notre. Cet espace physique et intime où nous avons choisi de vivre.

Voici quelques unes des mille et une raisons qui font que cette bâtisse faite de pierre et de cayrou aux allures de tour crénelée mérite toute notre attention. C’est sûrement pour une des ces raisons qu’il est temps pour nous de poursuivre l’œuvre de nos aînés, en nous intéressant aux ouvertures aveugles qui ornent ses quatre façades et qui depuis 1860 nous interrogent: un ensemble composé de quatre arcatures, ainsi que de quatre yeux de bœuf, tous occultés par des briques rouges. Huit ouvertures muettes qui nous regardent et attendes de nous une réponse !

Nous vous proposons donc, pour commencer, d’équiper l’œil de bœuf de la façade principale par une dalle de verre.

Sur le plan technique, la dalle de verre est formée par des éclats de verre d’une épaisseur de trois centimètres maintenus entre eux par un joint minéral. Les quatre parties de ce vitrail seront réunies par une armature métallique en forme de croix

Le motif proposé représentera en son centre la croix des templiers, ou une fleur bleue d’un ton pastel qui contraste légèrement avec les couleurs de la pierre des façades, ce qui devrait permettre une bonne lisibilité du motif depuis le sol.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
œil de bœuf de la façade principale

Pourquoi un vitrail en dalle de verre?

Palau del Vidre, village verrier ; l’idée de remplacer les briques rouges qui occulte toutes les ouvertures du clocher par un dispositif transparent peut paraître naturelle. Mais le problème était de trouver une solution adéquate qui corresponde à l’esprit du village sans pour autant nuire à l’esthétique de la bâtisse.

Avec la dalle de verre nous pensons avoir trouver un vitrail capable satisfaire à cette double exigence. De plus un éclairage nocturne devrait sublimer ce dispositif.

 »La dalle de verre » est apparue en 1927. Son essor fut essentiellement lié à celui de l’architecture contemporaine en béton armé et à la reconstruction des édifices religieux d’après guerre, mais elle a fini par gagner également des édifices anciens et triompher de l’a priori de ses détracteurs.

Ce terme concerne une technique du vitrail, dans laquelle les verrières sont constituées de blocs de verre épais de près de 3 cm. Teintés dans la masse, ceux-ci sont taillés puis « sculptés » à l’aide de martelines. Ils sont ensuite sertis dans un réseau de béton armé. Assemblées comme de véritables « briques lumineuses », les dalles de verre permettent de monter des parois de lumière aussi résistantes qu’un mur et aussi chatoyantes qu’un vitrail. Vu son poids, la dalle de verre ne se pose qu’en panneau fixe (maçonnerie ou acier) et ne s’adapte pas aux châssis ouvrants. L’armature métallique noyée dans le ciment lui assure résistance et solidité. C’est avec la lumière naturelle qu’elle fera le mieux vibrer ses nuances colorés.

croix vitrail
Croix des templiers ou fleur bleue

Le choix de l’artiste: Pierre Guérin

Pierre GUERIN est né à Toulouse en Haute-Garonne en 1984 il vit et travaille à St Benoît de Carmaux (l’atelier est à 5min du musée du verre de Carmaux) à 15min d’Albi et 1h de Toulouse. Il a suivi la formation professionnelle du Centre International du Vitrail à Chartres où il a appris les techniques diverses du vitrail (technique traditionnelle, tiffany, peinture sur verre, fusing).


Pour la dalle de verre, il a appris dans l’atelier de son grand-père, le maître verrier HenriGUERIN, (1929-2009).
L’atelier de Pierre Guérin peut répondre à toute sorte de projets: édifices religieux, édifices publics et pour les particuliers.Travaille sur commande et en pièce unique (pour de rare cas en série limitée numérotées).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 »Art’Air » Esplanandes des écoles 81400 St-Benoît de Carmaux
Tél : 09 52 26 53 07 – 07 81 83 74 3

    Si Pierre Guérin a su attirer notre attention, c’est parce que comme son grand-père il utilise lors de ses créations autant les transparences que les couleurs, ce qui donne à ses œuvres une lumière exceptionnelle.

 

Pourquoi une souscription publique?

L’association  »trésor de l’église de Palau del Vidre » souhaite en ouvrant cette souscription publique associer la population du village à ce projet.

Notre association à pour vocation de préserver et de mieux faire connaître le patrimoine communal. Par le passé elle a financé : l’éclairage du chapier et du tableau de la crucifixion, la mise en place d’une armoire liturgique, plusieurs conférences ainsi que l’exposition  »fragments de verre ».

Aujourd’hui grâce aux recettes perçues, lors des visites commentées de l’église, elle envisage de financer ce vitrail en dalle de verre à hauteur de 2000 euros.

De Par sa nature ce projet va bien au-delà d’un simple investissement communal : ce monument peut-être perçu comme un symbole par tous ce qui sont attachés à notre histoire commune. Le modifier, même pour l’embellir, demande un large consensus.

L’association ‘ Trésor de l’Église Sainte Marie de l’Assomption’ espère, que les choix esthétiques aussi bien que techniques que nous venons de vous présenter plairont au plus grand nombre, et que si tel est le cas, il est important d’offrir à chacun la possibilité de participer au financement de ce projet afin qu’il soit l’œuvre de tous.

chocher 2

À titre indicatif: le prix de ce premier vitrail est de 3700 euros, pose et livraison comprise, à cela s’ajoutera le coût de l’échafaudage et la préparation du support qui seront pris en charge par la mairie.

Dons par chèque au secrétariat de la mairie, libellé au nom de :

l ‘association trésor de l’église Sainte Marie.

Un reçu vous y sera délivré.

Exposition photos, Fragments de Verre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le petit patio de la maison Vila, Place del Gall à Palau del Vidre, depuis le 25 juillet, est présentée l’exposition fragments de verre, jusqu’au 20 septembre 2015. Cette exposition se conclura par une présentation le dimanche 20 septembre. (2° journée du patrimoine)

Dans le patio, sous un immense magnolia, les 19 photos présentées dans un cadre harmonieusement fleuri, sont assorties chacune d’un commentaire et classées par ordre chronologique. Ces fragments photographiés témoignent de l’histoire du verre et les diverses technologies utilisées pour sa production dans tout le pourtour méditerranéen. L’ensemble des photos et des commentaires présentés se trouvent sur ce blog à la rubrique: verre et verriers de Palau del Vidre.maison villa 22Affiche de l’exposition qui reprend le schéma de présentation tel qu’on peut la voir dans la cour de la maison Vila. Chaque photo est assortie d’un commentaire.

Perle romaine

IMG_9405B

Perle de verre bleu de type melon, que l’on retrouve généralement sur les sites militaires romains. Palau del Vidre fut nommé un temps ‘sécurum’ en raison d’un poste militaire situé sur la voie Domitienne en ce lieu.

On suppose que ce type de perle fait partie de la tenue des soldats ou de l’harnachement des chevaux. Habituellement ce genre de perle était en céramique de couleur turquoise.PDV1982_002bisPDV1982_002

 

Flyer Festival du verre et village verrier 2015

flyer Apac 1
Tiré à 50000 exemplaire, ce flyers assurera la promotion du village verrier pour la saison 2015, ainsi que le festival du verre.
flyer apac2
L’intérieur du flyer donne un aperçu du programme du festival, ainsi que du travail des verriers qui travaillent devant vous dans les ateliers de notre village ( ateliers ouvert toute l’année- saison hivernale se renseigner pour les heures d’ouverture)

 

Monnaies antiques

mon
monnaie Ibère, ILTIRTA: unité frappé à Lérida (Lérida) vers 104-80 AC- tête entourée de trois dauphins. revers atelier MAYOX

felicitas adrien

postume
POSTUMUS: Postume le pieux, général gaulois qui se fit proclamer empereur de 260 à 269: Juste au dessus de la couronne on peut lire POSTUMUS. Frappée à Lyon en 262

 

constantin.jpg1
CONSTANTINUS: Constantin 306-337– Avers: main droite terre, gauche sceptre et soleil. Photos Carine Padern

    Sans nom 1Là où il y a du mobilier et des fragments de verre romain et préromain, il y a nécessairement des pièces romaines dont voici un échantillon. Le but de cet article est de présenter un ensemble de pièces romaines et gréco-romaines qui accompagneraient, autant que possible, de façon chronologique  l’exposition sur les fragments de verre. Ces pièces de monnaies témoignent de l’activité économique du lieu et de ses environs, comme le montrent les monnaies frappées à Lérida( llerda) et Ampuries (port grec -580).

XXII° Festival des arts du verre de Palau del Vidre

C’est avec cet article que j’ouvre ce 24 février 2015, une rubrique qui présentera le XXII° festival des arts du verre de Palau del vidre qui se déroulera du 31 juillet au 4 août 2015.

gontel1[1]
Les dalles de verre seront à l’honneur cette année. Réalisation de Clotilde Gontel

 en avant première les grandes lignes de cet évènement que nous sommes en train de structurer. Cette année, grâce à un certain nombre d’opportunités nous insisterons sur le côté international de ce festival. J’espère être en mesure, sous peu, d’alimenter cette rubrique que vous retrouverez dans la catégorie intitulée ‘Festival des arts du Verre de Palau del Vidre….

Programme

(Sous réserve)

XXII° Festival International des Arts du Verre

de Palau del Vidre

31 juillet au 4 août 2015

Festival ouvert tous les jours de 10h à 19h

Plus de quarante verriers venus des quatre continents exposeront leurs œuvres dans les remises de la forteresse des templiers, cœur historique du village.

*

tous les jours de 14h à 15h30 dans l’atelier de Jorge Mateus créateur verrier.

Création d’une scénographie évolutive sur le thème de la mer  réalisée par  les créateurs verriers américains ( Aaron Baigelman

                                Karen Willenbrink et son mari Jasen Johnsen, Laura Donefer)

*

tous les jours de 10h à 13h Atelier du verre Place del Gall

Différentes techniques de soufflage du verre vous seront proposées avec la collaboration des verriers présents sur le festival

*

Nocturne le Dimanche 2/08  sur le Place de l’égise : initiation au soufflage et démonstration par les verriers

*

Tous les jours différents ateliers de sensibilisation pour enfants et adultes vous seront proposés :

Soufflage

Fusing + Thermoformage

*

Conférence par Gérard Attard ( sur les tables perlières du siècle dernier )

*****

Vieille maison Vila

avant, pendant et après le festival

Salles du bas : Exposition Dalles de verre de Clotilde Gontel – Pierre Guerin

Carlo Roccella…

Dans le jardin : Exposition photos

‘Archéologie du verre pré-romain et romain de Palau del Vidre’

2300 ans de verre à PALAU DEL VIDRE

Territoire de Palau del vidre:Plan Napoléon de 1813
Palau del Vidre: plan Napoléon de 1813 – photo Carine Padern

 

2300 ans de verre à Palau del Vidre, est une suite d’articles destinées à évoquer une partie méconnue de l’histoire du verre de Palau del Vidre grâce à des fragments de verre cassés trouvés sur d’anciens sites romains. Par leurs variétés, ces fragments sont le reflet de l’évolution des techniques verrières qui se sont développées sur le pourtour méditerranéen.

C‘est en 1442 Qu’apparaît pour la première fois, dans un acte notarié, le nom de Palacium Vitri, ce qui était la moindre des choses vu qu’en ces lieux prospéraient 8 maîtres verriers, verriers qui durant plu de  deux siècles assurèrent la prospérité du village. Palau de Vidre, ce  vocable catalan, utilisé depuis 573 ans, est devenu la dernière appellation de notre villages et il le restera, malgré la migration des verriers vers les Albères aux alentours du la moitié du XVI° siècle.

  Mais le verre, du moins sont existence sur notre territoire est bien antérieure à cette époque. De nombreuses villas romaines furent bâties le long de la voie Domitienne, notamment au lieu dit de la Constantine (empereur Constantin, IV siècle après JC).  De minuscules fragments de verre trouvés sur en ces lieux attestent de sa présence. Rien ne nous permet de savoir si à cette époque il existait une activité verrière à Palacium, ou à sécurianum (lieu sûr:poste de garde romain!) autre dénomination supposée de notre village. Toutefois le lieux réunissait toutes les conditions requises pour que cette industrie y soit possible, et l’histoire tendrait à indiquer que les premiers verriers venus d’orient s’installèrent d’abord sur le pourtour méditerranéen et en Espagne…

  Malheureusement de l’activité verrière du XIII° au  XVI° siècle ne nous restent aucun vestige connus pour le moment. Aussi les articles qui vont suivre ne concernent que les périodes dites: préromaines et romaines de cette activité verrière. L’intérêt des articles suivants provient de la nature des fragments retrouvés sur notre territoire, car leur variété est telle qu’elle couvre une période qui débute au II° siècle avant notre ère et va jusqu’au IV° siècle après JC. Elle commence bien avant la révolution du soufflage à la canne  (dernier quart du I° siècle avant JC) et  permet d’explorer plusieurs techniques anciennes qui produisaient essentiellement des articles de luxe. Elle se poursuit par la période dite romaine où l’on voit, grâce aux souffleurs de verre une expansion de cette industrie et une démocratisation de cette production.

1° partie le verre préromain

Le verre préromain:

pate de verre2
Fragment Villeclare sud : l 33 h 35 épaisseur 5 à 7 mm – photo Carine Padern

Ce fragment en pâte de verre trouvé sur le territoire de Palau del Vidre provient probablement d’un petit récipient qui contenait des cosmétiques, huiles, onguents…Daté du II°- IV° siècle AC. Son nom d’Alabastre provient du nom albâtre qui est cette roche tendre facile à creuser qui avait été utilisée au début de la fabrication de ces petits récipients souvent en forme d’amphore.(12 à 13 cm)

.Le verre moulé sur noyau

Nous pensons que ce fragment arrondi en pâte de verre, par sa forme, par ses couleurs ( Fond bleu foncé, décors de rubans et festons jaune et blanc) caractéristiques pourrait être la partie basse d’une alabastre. Produit suivant la technique du verre moulé sur un noyau de sable et d’argile. L’intérieur du fragment présente la rugosité et l’irrégularité du noyau composite qui a servi de support à la pâte de verre bleu et à son décor de surface fait de fil de verre jaune et blanc.

IMG_9184
– photo Carine Padern

 

 

 

 

 

alabastre_modifié-1
Alabastres de formes tubulaires, bases arrondies. Exposition 100 ans de verre à Venise
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Intérieur rugueuse du fragment – photo Carine Padern

 

Alabastre en forme d’amphore: décors de rubans et de festons jaune et blanc sur fond bleu, similaire à ceux du fragment trouvé sur le territoire de Palau (II° siècle avant JC) alabastre

 

Le verre mosaïqué

IMG_9264
Vue de face: aspect rugueux du fond vert, motifs en relief – photo Carine Padern
r20
dimensions: largeur:19 – Longueur:10 – épaisseur : 2,8 mm – photo Carine Padern

 Le verre préromain: le verre mosaïqué est une technique qui consiste à encastrer des tiges de couleurs dans un fond de verre de couleur différente afin d’obtenir des motifs décoratifs. Ici le fond est vert et les tiges de couleurs sont rouges et jaunes. Ce fragment ne nous permet pas de déterminer précisément de quel objet il s’agit, toutefois sa forme plate pourrait indiquer, un plat ou une coupelle  (I°siècle avant JC-I°siècle après JC)

 

Le verre rubané

Titre
largeur:1,5-hauteur:1,5-épaisseur:0,35 cm – photo Carine Padern

Le verre préromain: Le verre rubané est formé par de Longs rubans de verre multicolores soudés entre eux et mis en forme pour réaliser de petits récipients( II°siècle avant JC au I° siècle après JC). Décor riche de plus d’une dizaine de couleur, dont une rouge sertie d’un cordon jaune.

La coupelle ci dessous donne une idée de la provenance de ce fragment, mais lorsque l’on agrandit l’image de ce petit fragment, grand comme la moitié d’un ongle, on est impressionné par la minceur et le nombre de fils de verre qui le composent, on ne peut qu’imaginer la préciosité de la coupe, du plat ou de la tasse d’où il provient. Un objet sûrement petit, délicat et richement décoré, un objet de luxe produit dans de petites quantités pour une élite fortunée.

vase
Coupelle convexe, décor rubané composé de baguettes bleues blanches jaunes vertes et mauves

 

Bol – Coupe

Bol romain 2
Villeclare sud, fragment de bol: h 49- l 41 – épaisseur 3 mm- photo Carine Padern
bol bleu turc
reconstitution d’un bol à partir du fragment et du schéma d’un bol trouvé dans une galère coulée au large de Narbonne

 

 Le verre romain:

Fragment de coupe côtelée de couleur turquoise, faite suivant la technique du  verre moulé ( finition par polissage). Technique qui restera employée jusqu’à la fin du II° siècle après JC. Coupe qui furent produite en grandes quantités et dont il existe un certain nombre d’exemplaires encore intacts

Sans nom 1
Cliquer sur l’image pour agrandir

 

 

Fragment de verre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Villeclare: longueur 100 – largeur 80 – épaisseur 4 au centre- moins de 3 mm sur les bords

Fragment de verre comme il Verre romain:

Fragment de verre comme il en existe beaucoup, qui atteste de l’importance de la production du verre dans l’empire romain, qui dès le II° siècle après JC est estimée à plus de 100 millions de pièces produites par an pour une population de 54 millions d’habitants

verre plat légèrement bombé. Par sa forme, incurvée au centre et légèrement relevée sur les bords, il pourrait s’agir du centre d’un bol, d’une coupelle, d’un petit plat. Sa couleur turquoise translucide est proche du fragment de bol précédemment identifié.

 

Le verre soufflé à la canne

Le verre romain: à partir de la fin du premier siècle avant JC apparaît le soufflage à la canne: Les pièces qui suivent sont issues de cette technique. Grâce à ce nouveau procédé révolutionnaire les objets en verre sont plus volumineux, plus variés, plus utilitaires et  produits en de plus grandes quantités. Les prix baissent et le marché du verre se démocratise. Progressivement les techniques anciennes sont abandonnées. De produit de luxe il devient un produit utilitaire qui sera utilisé chez les particuliers mais aussi chez les marchands pour le commerce de tout ce qui était liquide.imagesUHKTY9Q7

Goulot de bouteille

goulot coté
Vue de profil du goulot et de la forme de l’attache de l’anse – photo Carine Padern
bouteille 5_modifié-1
Reconstitution d’une bouteille destinée au transport ou au stockage des liquides

Le verre romain:

                                              Goulot d’une bouteille de forme probablement rectangulaire qui facilitait le stockage et la conservation des produits. Bien qu’à cette époque le gros du transport des liquides se faisait dans des amphores ou des tonneaux, cette forme rectangulaire ou carrée permettait aussi le transport de produits de qualité car contrairement au bois ou à la terre cuite le verre n’altérait pas le goût des liquides. On remarque que dans le bleu du verre il y a des impuretés vertes. Faites dans un verre ordinaire, elle n’étaient pas destinées à un usage domestique mais au commerce de toutes les substances liquide.

IMG_9485B
vue de dessus – photo Carine Padern

Très belle couleur turquoise, impuretés vertes.

 

bouteille
Cliquer pour agrandir l’image

Anse  »peignée »

r11
Couleur vert clair, verre bullé, longueur 6 cm – photo Carine Padern

 

Le verre romain:

Anse en ruban  » peignée  » de couleur verte. Décor soigné de l’anse qui laisse supposer un usage domestique de ce qui devait être une bouteille carrée ou rectangulaire à une ou deux anses. Si l’on s’en réfère aux proportions de la bouteille bleue, on peut estimer la hauteur de la bouteille à 17 cm.

(Verre soufflé, I°,II°,III°siècle après JC, toutefois on retrouve ce type de décor sur des carafes et des aiguières jusqu’au XV° siècle).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

anse d’une coupe, d’un bol, modiolus…

poignée récipient
Villeclare nord, Anse: hauteur 50 largeur 11 épaisseur 6 mm – photo Carine Padern
modiolus
reconstitution possible d’un bol à l’échelle: largeur 100 – hauteur 70 mm

 

sez2_087[1]
modiolus ou gobelet à une anse ‘pompeï’- I° siècle après JC

Verre romain: la forme arrondie de l’anse ainsi que l’attache suggèrent qu’il pourrait s’agir d’une coupe ou d’un bol, voire d’un récipient à deux anses. Couleur vert-jaune translucide.

Col d’un récipient

 

col vert fougère 1
Villeclare sud: largeur 55 – hauteur 10 mm – Photo Carine Padern

 

aiguière ou carafe
cliquer sur l’image pour plus de détails

 Fragment de verre de couleur vert fougère, apparemment il s’agirait du col d’un récipient qui pourrait bien être une aiguière. On distingue un large rebord supporté par un élément de décor ciculaire, ainsi que l’attache de l’anse juste sous le col. Il s’agit sûrement d’une belle pièce, vu la finesse du verre soufflé et ainsi le soin qui a présidé à l’élaboration de la lèvre supérieure conçue pour verser le liquide contenu avec une grande précision. Voir le schéma explicatif qui n’est qu’une interprétation de ce que aurait pu être cette pièce…